Select Page

Okja – Le film qui va vous rendre végétarien

Okja – Le film qui va vous rendre végétarien

Réalisateur: Matt Reeves

Date de Sortie: 2 Août 2017

Durée: 2h 20min

Casting: Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn, Amiah Miller

Genre: Science-Fiction, Action, Aventure

Si vous avez suivi un peu le festival de Cannes en Mai dernier, vous n’avez pas pu passer à côté de la polémique créée par Okja ! En effet, Netflix ne souhaitant pas diffuser ses films sur grand écran, cela a créé du remue-ménage dans le festival.

Crédits : VALERY HACHE / AFP

Même si le film aurait largement mérité une diffusion au cinéma, réjouissons-nous de pouvoir le découvrir confortablement dans notre salon.

J’ai eu l’occasion de le visionner il y a quelques jours, voici mon ressenti :

L’histoire

Nous sommes en 2007 quand l’histoire débute. La société Mirando dirigée par Lucy Mirando fait une annonce mondiale afin d’éliminer la faim dans le monde. Elle déclare avoir découvert une nouvelle race de cochon appelée tout simplement « Super Cochon » et avoir réussi à en créer naturellement 26.

Ces super-cochons sont écologiquement parfaits, une note environnementale très réduite, consomment peu de nourriture, produisent peu d’excréments et bien entendu, ils sont super bons !!

Mirando annonce ensuite le lancement d’une compétition. En effet, après avoir envoyé ses 26 supers-cochons dans 26 fermes situées dans des pays différents, elle élira 10 ans plus tard devant le public New-yorkais le porcin le plus gros du monde.

Le contexte étant maintenant figé, nous retrouvons 10 ans plus tard la petite Mija, petite fille d’un fermier Sud-Coréen participant au concours de la firme Américaine.

On la voit gambader dans une forêt luxuriante avec Okja, le fameux super-cochon, on comprend tout de suite qu’un lien très fort s’est tissé entre les deux personnages. Le concours approchant à sa fin, on apprend qu’Okja est élu le grand vainqueur de la compétition « le plus gros super-cochon ». Malheureusement, cela signifie aussi qu’Okja doit être rapatrié à New-York pour être exposé aux yeux de tous.

Mija découvrant l’existence de ce concours qu’au moment de la disparition de son animal, elle mettra tout en oeuvre pour le secourir et le ramener dans les montagnes sud-coréennes. Elle sera notamment épaulée par un groupe d’activistes défenseurs des animaux.

Voici la bande-annonce pour vous donner une petite idée:

Les Personnages

MIJA

Elle traversera le monde pour retrouver son meilleur ami, Okja !

OKJA

Ce gentil Super-Cochon vivra un périple à 100 à l’heure !

 

LUCY MIRANDO

Cette femme d’affaire sans scrupules fera tout pour exploiter la nouvelle mine d’or qu’est l’élevage massif de Supers-Cochons

JAY

Meneur du groupe d’activistes, Jay fera tout pour réunir à nouveau Mija et Okja.

Dr. JOHNNY WILCOX

Docteur Excentrique, il est le visage de la firme Mirando.

K

C’est le technophile du groupe, il épaulera Jay et son équipe pour porter main forte à Mija.

RED

Elle n’a pas froid aux yeux et fera tout pour protéger Okja !

HEEBONG

C’est le grand-père de Mija. Il est l’un des fermiers participant au concours.

Mon avis sur Okja:

Film poignant et à la fois drôle, Okja vous fera passer par toutes les émotions durant le périple de la petite Mija. La dernière partie de l’histoire étant sombre et touchante, elle ose montrer la tristesse et la souffrance animale, mon amie a eu d’ailleurs beaucoup de mal à s’en remettre !

Côté réalisation, il n’y a rien à redire, Joon-Ho Bong nous ayant habitué à du très bon sur Snowpiercer ou encore The Host, vous ne serez pas déçu, vous sentirez tout de suite la petite touche coréenne.

Du point de vue du casting c’est un sans faute, Seo-Hyun Ahn est très touchante en petite Mija, Tilda Swinton en rôle de PDG est froide et sans scrupules derrière ses sourires forcés. Un point bonus pour le groupe d’anarchistes plutôt déjantés, avec Paul Dano, Steven Yeun, Lily Collins, Daniel Henshall et Devon Bostick. Et n’oublions pas Jake Gyllenhaal complètement barré dans le rôle du docteur.

Le message transmit par le film est clair, il nous met face à la réalité de l’industrialisation de masse, de la surconsommation et l’influence que peuvent avoir certaines firmes. C’est sûr, le film de vous laissera pas de marbre à la fin du visionnage.

Pour résumer, Joon-Ho Bong signe un film beau et touchant avec des scènes fortes, je peux vous dire que vous aurez plusieurs occasions de verser une petite larme.

Bon visionnage ! 😉

 

A Propos de l'Auteur

DNS

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

    Share This