Select Page

La Planète des Singes: Suprématie – Une fin en apothéose !

La Planète des Singes: Suprématie – Une fin en apothéose !

Réalisateur: Matt Reeves

Date de Sortie: 2 Août 2017

Durée: 2h 20min

Casting: Andy Serkis, Woody Harrelson, Steve Zahn, Amiah Miller

Genre: Science-Fiction, Action, Aventure

En 2011 Rupert Wyatt signait le retour de la franchise La Planète des Singes en se focalisant sur les Origines de celle-ci. Matt Reeves reprit ensuite le flambeau en 2014 pour réaliser la suite, qui brillait de part son scénario intelligent et ses effets spéciaux bluffants.

La Planète des Singes: Suprématie vient clore cette trilogie. Toujours réalisé par Matt Reeves, il nous livre une fin en apothéose, clairement le blockbuster de l’été !

Récap des précédents films:

La Planète des Singes: Les Origines

En testant un remède contre la maladie d’Alzheimer sur des singes, des scientifiques vont découvrir que celui-ci va permettre d’accroître leurs capacités mentales. César va être le premier singe doué d’une intelligence supérieure, il sera élevé en cachette par un scientifique. Suite à un accident avec un humain, il est confiné dans un refuge pour singes. César perdant la confiance des humains qui l’ont élevé, il rependra dans le refuge le remède créé par les scientifiques afin de rendre intelligent ses compagnons. S’en suivra ensuite un soulèvement des singes, ils iront se cacher dans la forêt bordant San Francisco.

La Planète des Singes: L’affrontement

Le remède ayant donné l’intelligence aux singes a muté pour devenir un virus mortel contre l’Homme. Ceux-ci sont décimés et juste une poignée d’entre eux sont immunisés contre le virus. Une communauté de survivants se retranche dans une cité protégée à San Francisco. L’un d’entre eux décide de passer un marché avec César afin de remettre en route le barrage hydroélectrique afin de pouvoir générer de l’électricité. En échange, César exige que son peuple puisse prospérer librement et en paix dans la forêt sans que les humains ne viennent sur leur territoire.

Mais Koba, un singe ayant été maltraité dans le passé par les humains, va trahir César et essayer de le tuer en faisant croire que les humains lui ont tiré dessus. S’en suivra un affrontement entre les singes et les humains. Koba étant victorieux, emprisonnera l’ensemble des humains présents dans la cité.

Durant ce temps, César se remet de sa blessure par balle loin de la bataille, soigné par un petit groupe d’humains auxquels il a accordé sa confiance. Quelque jours plus tard, il défiera Koba dans un duel à mort afin de retrouver le pouvoir auprès son peuple.

Suite au décès de Koba, César apprend qu’un appel à détresse des humains a été envoyé à l’armée, et que celle-ci est en route pour la guerre.

L’Histoire:

Menée par un colonel sans aucune pitié, l’armée humaine fait route vers César et son peuple pour les anéantir. Épaulé par ses plus fidèles amis, César devra faire tout son possible pour protéger les siens.

Les humains mèneront à mal les singes, ce qui ne fera qu’augmenter la rage de César envers eux. L’issue de la guerre scellera à tout jamais le sort de chaque espèce et de la planète.

La Bande-Annonce :

Les Personnages :

CÉSAR

Leader du peuple des singes, il devra choisir entre sa soif de vengeance et protéger ses semblables.

LE COLONEL

Homme implacable et sans merci. Il voue une haine insatiable envers les singes.

ROCKET

Ami depuis toujours, il est le bras droit de César.

MAURICE

Son ami depuis toujours, il est aussi son plus fidèle conseiller.

LUCA

Nouveau compagnon de César, ce gorille fera tout pour le protéger.

MAUVAIS SINGE

À la fois drôle et touchant, ce singe sera le guide pour César et ses compagnons.

Mon Avis :

Je ne vais pas tourner autour du pot, pour moi ce film est un véritable coup de cœur. Épique, violent, intelligent, il conclut la trilogie de manière magistrale. Nous sommes loin des blockbusters écervelés servit à la pelle durant l’été, le film évoque des sujets comme les camps d’extermination, la peur de l’autre et la domination militaire.

Ce dernier volet de la trilogie impose une ambiance sombre, pesante et violente. Cette atmosphère d’apocalypse se fait ressentir durant tout le film, de quoi nous faire froid dans le dos. Pour contraster cette noirceur, Mauvais Singe, le nouveau compagnon de César, aura le mérite de nous faire bien rire durant tout le film.

Porté par des effets spéciaux hors pairs, César et ses compagnons sont plus réalistes que jamais. Le travail effectué sur la motion capture est bluffante et le jeu d’acteur d’Andy Serkis déjà impressionnant dans les précédents films, excelle encore une fois avec des impressions faciales plus réalistes les unes que les autres.

Bref, vous l’aurez compris, La Planète des Singes: Suprématie est le film à voir cet été ! Viscéral et spectaculaire, n’attendez plus pour aller le voir !

Bon film à vous tous ! 🙂

A Propos de l'Auteur

DNS

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires récents

    Share This